Psst...

Hey, do you want to get language learning tips and resources every week? Join our mailing list to receive new ways to improve your language learning in your inbox!

Join the list

French Script Request

Tacho
Complete / 2493 Words
by Framboisy 0:00 - 2:03

Bonjour à toutes et à tous. Bienvenus pour une nouvelle vidéo abonnée(?). On va s'intéresser en cette fin d'année 2011 à une série de vidéos sur les grands classiques qu'il faut connaître aux échecs, les parties qu'il faut absolument avoir vues. Ce sont des parties très importantes à des moments-clé de certains tournois, de certains matchs. Donc c'est vraiment, je dirais, la base qu'il faut connaître avant de s'intéresser, et bien aux parties des joueurs assez récents comme Carlsen, Radjabov et encore Morozevich.

On va s'intéresser aujourd'hui à une partie qui s'est déroulée en 1974 entre Anatoli Karpov et Victor Korchnoi. C'est le match des candidats. À l'époque, Bobby Fischer est champion du monde. Fischer a battu Spassky en 1972. Nous sommes en 1974 et, vous le savez, le vainqueur de cette finale des candidats est Anatoli Karpov. Il va gagner sur tapis vert le titre de champion du monde en 1975 un an plus tard, après que Fischer aie refusé de l'affronter.

Nous sommes à la deuxième partie de ce match des candidats et, donc, partie très très connue qu'il faut donc avoir vue et revue.

Anatoli Karpov a les blancs, Korchnoi a les noirs, et à l'époque Karpov était un joueur agressif qui commençait par E4 au premier coup. Vous savez que depuis son style a changé, son style rampant a changé: il a commencé la plupart de ses parties par D4, mais à l'époque, et bien le jeune Karpov était un joueur très agressif.

C5 a été joué.
Cavalier F3
D6. Nous sommes donc dans une sicilienne -difficile encore de dire laquelle.
D4.
Pion prend D4.
Cavalier prend D4.
Cavalier F6.
Cavalier C3.
Et, coup très agressif de la part de Victor Korchnoi, G6. Nous sommes donc dans ce qu'on appelle une sicilienne dragon, ce qui est l'une des siciliennes, et bien, les plus dangereuses, les plus tactiques pour les blancs et les noirs.

by isa80 0:00 - 11:59

Bonjour à toutes et à tous. Bienvenus pour une nouvelle vidéo abonnée. On va s'intéresser en cette fin d'année 2011 à une série de vidéos sur les grands classiques qu'il faut connaître aux échecs, les parties qu'il faut absolument avoir vues. Ce sont des parties très importantes à des moments-clé de certains tournois, de certains matchs. Donc c'est vraiment, je dirais, la base qu'il faut connaître avant de s'intéresser, et bien aux parties des joueurs assez récents comme Carlsen, Radjabov et encore Morozevich.
On va s'intéresser aujourd'hui à une partie qui s'est déroulée en 1974 entre Anatoli Karpov et Victor Korchnoi. C'est le match des candidats. À l'époque, Bobby Fischer est champion du monde. Fischer a battu Spassky en 1972. Nous sommes en 1974 et, vous le savez, le vainqueur de cette finale des candidats est Anatoli Karpov. Il va gagner sur tapis vert le titre de champion du monde en 1975 un an plus tard, après que Fischer aie refusé de l'affronter.
Nous sommes à la deuxième partie de ce match des candidats et, donc, partie très très connue qu'il faut donc avoir vue et revue.
Anatoli Karpov a les blancs, Korchnoi a les noirs, et à l'époque Karpov était un joueur agressif qui commençait par E4 au premier coup. Vous savez que depuis son style a changé, son style rampant a changé: il a commencé la plupart de ses parties par D4, mais à l'époque, et bien le jeune Karpov était un joueur très agressif.
C5 a été joué.
Cavalier F3
D6. Nous sommes donc dans une sicilienne -difficile encore de dire laquelle.
D4.
Pion prend D4.
Cavalier prend D4.
Cavalier F6.
Cavalier C3.
Et, coup très agressif de la part de Victor Korchnoi, G6. Nous sommes donc dans ce qu'on appelle une sicilienne dragon, ce qui est l'une des siciliennes, et bien, les plus dangereuses, les plus tactiques pour les blancs et les noirs.
Fou E3 a été joué, donc on joue ici avec les pièces noires,
Fou G7, alors on pourrait poser la question : Fou E3 par Cavalier G4 mais cavalier G4 est un petit peu prématuré, pourquoi ? puisqu'il y aurait alors Fou B5 échec au roi, et on s'aperçoit qu'on ne peut pas jouer Fou D7 car maintenant il y a simplement Dame prend G4 et on ne peut pas reprendre la Dame avec Fou prend G4 puisque le Roi noir est cloué avec le fou B5.
Donc après Fou E3, les noirs se développent par Fou G7 et maintenant on joue F3, empêchant définitivement Cavalier G4 pour pouvoir jouer ensuite Dame D2.
Les noirs jouent Cavalier C6, dame D2, petit roque : ici les blancs ont deux possibilités, soit jouer grand roque immédiatement, soit jouer Fou C4 qui est le coup à la mode à l'époque Fou C4, c'est l'attaque yougoslave de la sicilienne dragon, l'idée c'est qu'on développe le Fou , on le met sur la diagonale A2 G8 et on empêche les noirs de se libérer par D6 D5 puisque maintenant on contrôle 3 fois la case D5 avec le Fou C4 le Cavalier C3 et le Pion E4.
Les noirs continuent leur développement par Fou D7, tout ceci est théorique, on joue H4, Tour C8, alors quelle est l’idée de Tour C8 ? Tour C 8 et bien on embête déjà un petit peu le Fou en C4 puisqu'on menace déjà Cavalier prend D4, la Tour C8 alors attaquerait le Fou C4 et après Cavalier prend D4, on serait alors obligé de reprendre le cavalier en D4 et on s'aperçoit maintenant d'un autre vis-à-vis désagréable, celui du Fou G7 qui pourrait ensuite attaquer la Dame D4.
Donc au 10ème coup , Tour C8, les blancs se doivent d'anticiper, et bien cette menace en jouant Fou B3, maintenant les Noirs jouent Cavalier E5 et on doit quand même protéger le Roi comme dans toute partie aux échecs, il faut décider de faire petit roque ou grand roque, bien sûr dans la sicilienne dragon, on opte pour grand roque.
Les Noirs maintenant vont s'emparer de la paire de Fous en jouant Cavalier C4, alors ici quel fou faut-il garder ? soit le Fou B3, soit le Fou E3, bien sûr comme dans toutes les siciliennes dragon, on essaye d'échanger les Fous de cases noires par Fou H6 donc dans cette position, il faut bien sûr prendre ce Cavalier C4 avec Fou prend C4.
Tour prend C4 et maintenant on va jouer un coup typique, on va sacrifier le pion H en jouant H4 H5, ce sacrifice avait été instauré par Bobby Fischer lui-même, on sacrifie le pion H pour ouvrir bien sûr la colonne pour la Tour H1 et donc essayer de créer des menaces de mat.
Cavalier prend H5 a été joué par Korchnoi, nous sommes encore dans la grande théorie,
G4 Cavalier F6, à noter que sur Cavalier G3, il y aurait eu Tour H3 et le Cavalier en G3 et bien n’aurait plus eu de case de fuite et après Cavalier F6, on peut marquer une pause, on pourrait jouer Fou H6 mais ici les Blancs vont jouer un coup prophylactique, coup prophylactique qui depuis est le coup principal dans cette variance, c'est Cavalier D E2, le double intérêt de Cavalier D E2,dans cette position c'est que, il n'y a plus de pièges tactiques à base de Tour prend D 4 si le Fou E3 devait partir et les deux cavaliers, et bien, se soutiennent en E2 et en C3. On sait que dans les siciliennes il y a de nombreux sacrifices de qualité, je dirais, thématiques avec des Tour prend C3 et ce qui forcerait les Blancs à reprendre avec B prend C3 avec donc une structure de pions assez faible, notamment avec le Roi en C1, donc avec cavalier D E2, et bien on n'affaiblit pas du tout cette structure de pions puisque maintenant avec des sacrifices de qualité comme Tour prend C3, il y aurait simplement Cavalier prend C3, donc coup très utile qui va permettre Fou H6 au prochain coup.
Dame A5 donc une fois de plus les Noirs eux , et bien, jouent sur le Roi blanc, c'est-à-dire sur la Dame, et maintenant on joue Fou H6. Donc ici plusieurs choix pour les Noirs, soit prendre le Fou en H6 comme l'a fait Victor Korchnoi, soit fou H8 si vous avez les Noirs je conseille Fou H8, puisque la théorie a évolué et Fou H8 s'avère être un meilleur coup, on sacrifie la Tour en F8 et après Fou prend F8, Roi prend F8 et bien on s'aperçoit que les Noirs ont un jeu assez intéressant, surtout sur la grande diagonale H8 A1. On va maintenant menacer B5 B4 pour déloger ce Cavalier pour que le fou en H8 attaque le Pion B2, position très compliquée, je vous invite à suivre la théorie, comme je vous l'ai dit, qui a bien sûr évolué et qui considère que cette position n'est pas si claire.
A l'époque Korchnoi a joué Fou prend H6, Dame prend H6, Tour F C 8, donc si on fait une pause sur cette position très intéressante, on s'aperçoit deux choses, c'est que les Blancs attaquent le pion H7 s'il n'y avait pas le cavalier en H6, s'il y aurait Dame prend échec Roi et fuite Dame H8 échec et mat, donc le Cavalier F6 est la pièce maîtresse en défense pour les Noirs dans cette position. Les Noirs quant à eux, et bien, ont clairement un objectif, c'est la colonne C puisqu'on voit que les Tours C4 et C8 tapent sur le Cavalier C3 et une fois de plus s’il n'y avait pas le Cavalier en C3, et bien, les Noirs gagneraient immédiatement par Tour prend C2, échec au Roi.
Par ailleurs la Dame en A5 , et bien, garde aussi un œil sur le Pion A2, si le cavalier C3 doit bouger. Donc dans cette position, comment continuer ? On a plusieurs possibilités mais à l'époque, et bien, Karpov sent très bien les positions, bien sûr, il est le candidat pour le titre de champion du monde, après avoir gagné ce match et il joue un coup très important dans cette position, il joue un coup tranquille, Tour D3, Tour D3 qui une fois de plus donc, anticipe le sacrifice avec Tour prend C3 et on va menacer ensuite G5 pour pouvoir ensuite jouer des coups comme cavalier F 4 ou cavalier G3, et donc la Tour D3 protège ce fameux Cavalier C3, donc excellent coup de la part du jeune Karpov.
Korchnoi quant à lui, et bien, doit protéger, doit anticiper la menace G4 G5 , voilà pourquoi il joue Tour C4 en C5, pensant, et bien, empêcher cette menace puisque sur G5, il y a Tour prend G5 et on se dit alors que la position est plus ou moins équilibrée.
Mais c'est sans compter, et bien, la brillante tactique, que va employer Karkov dans cette position, les Blancs jouent tout de même G4 G5, donnant ce pion. Alors quelle est l'idée ? Je vous invite à faire une pause et à regarder attentivement ce qui va se passer. Tour prend G5 a été joué, donc maintenant on joue un excellent coup, c'est le coup clé de cette partie, de cette deuxième partie du match des candidats, les Blancs jouent Tour D3, D5 et c'est ce qu'on appelle aux échecs une interception, on voit, et bien, que la Tour peut être prise de trois manières différentes, alors bien sûr Dame prend D5 donnerait la Dame en un coup donc on ne va pas analyser ce coup. Cavalier prend D5 comme je vous l'ai dit tout à l'heure, et bien, se heurte en un mat en deux coups, Dame H7 et Dame H8, donc on est obligé de faire Tour prend D5 et après Cavalier prend D5, et bien on s'aperçoit que le cavalier, une fois de plus, est imprenable et on menace Cavalier prend E7 échec ou Cavalier prend F6 et une fois de plus Cavalier prend D5 n’est pas possible à cause du mat en 2.
Donc après Cavalier prend D5 on doit protéger le pion A7 avec les Noirs, voilà pourquoi Korchnoi joue Tour C8 E 8. On s’aperçoit qu’avec ce sacrifice de pions, les colonnes H et G sont ouvertes et que l’attaque noire, en tout cas la contre-attaque noire a complètement disparu puisque la Tour C8 est en E8, et maintenant il n’y a que la Dame A5 qui attaque le pion A2 mais c’est une bien faible menace face à l’attaque des Blancs.
Comme continuer cette attaque ? et bien si on regarde la position des pièces blanches, on s’aperçoit que toutes les pièces participent à l’attaque, sauf le Cavalier E2 et ça c’est une règle aux échecs, il faut que toutes les pièces participent à l’action, voilà pourquoi Karpov joue Cavalier E F 4 et on menace avec ce coup, cavalier prend F6 échec au Roi, E prend F6 et Cavalier F4 D5, c’est la pièce manquante pour donc faire échec et Mat.
Après Cavalier E F 4, il faut donc protéger cette case D 5 puisque je vous l’ai dit la menace est Cavalier D 5, voilà pourquoi Korchnoi joue Fou C 6, et donc maintenant , c’est la touche finale, très très brillante combinaison de Karpov qui sacrifie encore un pion en jouant E4 E5 c’est une brillante manœuvre , alors ce n’est pas facile à voir.
Quelle est l’idée de ce coup ? si on joue D prend E 5, et bien les blancs jouent et font Mat avec Cavalier prend F 6 échec au roi, E prend F 6, Cavalier H5, on menace Cavalier prend F6, suivi de Dame prend H7, échec et mat et si les Noirs prennent par G prend H5, il y aurait alors simplement Tour G H7, Roi H8, Dame G7, échec et mat.
Donc après le vingt-sixième coup Cavalier F 5, on menace également Dame G 7 échec et mat , les Noirs doivent simplement abandonner.
Donc sur E 4 E 5 on ne peut pas prendre ce pion, Korchnoi a fait Fou prend D 5 et maintenant on menace et on joue Pion prend F 6, menaçant Dame H7 échec et mat ou Dame G7 échec et mat et après E prend F6, et bien Karpov gagne en ligne avec Dame prend H7 échec au Roi, Roi F8, Dame H8 échec au Roi, Korchnoi abandonne au vingt-huitième coup , pourquoi ? puisque sur le coup Roi E7, on voit maintenant la double idée du coup E4 E5, on a ouvert la colonne E, et maintenant il y aurait eu Cavalier prend D5, échec au Roi, Dame prend D5, Tour en E H 7, et on gagne la Tour 8 ou la Dame en D5.
Donc brillante attaque du jeune Karpov qui donc frappe un grand coup dans ce match des candidats en gagnant en 28 coups, et bien, contre son rival de tous les temps Victor Korchnoi.
A très bientôt pour une autre partie classique
Au revoir

Comments

Tacho
April 14, 2013

Merci, tout simplement à couper le souffle!!

Leave a comment

Note: this form is not for making a transcription. If you would like to transcribe this Script Request, please click the blue [ TRANSCRIBE ] button.

Overview

To make a new Audio Request or Script Request, click on Make a Request at the top of the page.

To record or transcribe for users learning your language, click on Help Others at the top of the page.

Recording and transcribing for other users will earn you credits and also move your own Requests ahead in the queue. This will help you get your requests recorded and/or transcribed faster.