Psst...

Hey, do you want to get language learning tips and resources every week? Join our mailing list to receive new ways to improve your language learning in your inbox!

Join the list

French Audio Request

centzon400
593 Words / 2 Recordings / 0 Comments
Note to recorder:

Normal reading speed, please.
The first voice is of someone being interviewed by Inspector Maigret.

— Le plus petit portait un impermáble clair et avait de larges épaules.

--— Et l'autre?

--— Je ne l'ai pas si bien remarqué parce qu'il est entré le premier dans la voiture. Il a tout de suite mis le moteur en marche.

--— Vous n'avez pas noté le numéro de la voiture ?

--— Je sais seulement qu'il y avait deux 9 et que cela finissait par 75.

--— Quand avez-vous entendu le cris ?

--— Quand la voiture s'est mise en marche.

--— Autrement dit, il s'est passé un certain temps entre le moment où il l'homme a été jeté a l'eau et le moment où il a crié ? Sinon, vous auriez entendu les cris plus tôt ?

--— Je pense que oui, monsieur. La nuit, c'est plus calme que maintenant.

--— Quelle huere était-il ?

--— Minuit passé.

--— Il y avait de passants sur le pont Marie ?

--— Je n'ai pas regardé en l'air.

Au-desus du mur, sur le quai, quelques passants s'étaient arrêtés, curieux de voir ces hommes qui discutaient sur le pont d'un bateau. Même les clochards s'étaient avancés de quelques métres. Pendant tout ce temps, le « Poitou » continuait à d´charger du sable dans des camions qui attendaient leur tour.

--— il a crié fort ?

--— Oui, monsieur.

--— Quel genre de cri ? ill appelait au secours ?

--— Il criat. Puis, on n'entendait plus rien. Puis ..…

--— Qu'avez-vous fait ?

p. 15

--— J'ai sauté dans la barque.

--— Vous pouviez voir l'homme qui se noyait ?

--— Non, monsieur. Pas tour de suite. Le patron du « Poitou » avait dû entendre aussi, car il courait le long de son bateau en essayant d'attraper l'homme avec sa gaffe.

--— Continuez.

Le Flamand faisait son possible, mais cela lui était difficile et on voyait des gouttes d'eau sur son front.

--— Là ! ..… là ! ..…qu'il disait.

--— Qui ?

--— Le patron du « Poitou ».

--— Et vous l'avex vu ?

--— A certains moments, je le voyais, et à d'autres je ne le voyais pas, car il était extraîné par le courant.

--— Votre barque aussi, je suppose ?

--— Oui, monsieur. Le camarade a sauté dedans.

--— Celui du « Poitou » ?

--— Jef soupira, fatigué de toutes ces questions. Pour lui,

[p 16.]

c'était tout simple et il avait dû vivre des scènes semblables plusiers fois dans sa vie.

--— A vous deux, vous l'avez tiré de l'eau ?

--— Oui.

--— Comment était-il ?

--— Il avait encore les yeux ouverts et, dans la barque, il s'est mis à vomir.

--— Il n'a rien dit ?

--— Non, monsieur.

--— De quoi avait-il l'air ?

--— De rien. A la fin, il n'a plus bougé et l'eau a continué de couler de sa bouche.

--— Il gardait les yeux ouverts ?

--— Oui, monsieur. J'ai pensé qu'il était mort.

--— Vous avez été chercher du secors ?

--— Non, monsieur. Ce n'est pas moi. Quelqu'un nous a appelés, du pont.

--— Il y avait donce quelqu'un sur le pont Marie ?

--— A ce moment-là, oui. Il nous a demandé s'il s'agissait d'un noyé. J'ai répondu que oui. Il a crié qu'il allait prévenir la police.

--— Il l'a fait ?

--— Sans doute, puisqu'un peu plus tard deux agents sont arrivés.

--— Il pleuvait déjà ?

--— Il s'est mis à pleuvoir quand le type a été monté sur le pont de mon bateau.

--— Votre femme s'est éveillée ?

Recordings

  • Maigret et le Clochard #6 ( recorded by LinkToEnglish ), Français

    Download Unlock
    Corrected Text
    more↓

    — Le plus petit portait un imperméable clair et avait de larges épaules.

    --— Et l'autre ?

    --— Je ne l'ai pas si bien remarqué parce qu'il est entré le premier dans la voiture. Il a tout de suite mis le moteur en marche.

    --— Vous n'avez pas noté le numéro de la voiture ?

    --— Je sais seulement qu'il y avait deux 9 et que cela finissait par 75.

    --— Quand avez-vous entendu le cri ?

    --— Quand la voiture s'est mise en marche.

    --— Autrement dit, il s'est passé un certain temps entre le moment où l'homme a été jeté à l'eau et le moment où il a crié ? Sinon, vous auriez entendu les cris plus tôt ?

    --— Je pense que oui, monsieur. La nuit, c'est plus calme que maintenant.

    --— Quelle heure était-il ?

    --— Minuit passé.

    --— Il y avait des passants sur le pont Marie ?

    --— Je n'ai pas regardé en l'air.

    Au-dessus du mur, sur le quai, quelques passants s'étaient arrêtés, curieux de voir ces hommes qui discutaient sur le pont d'un bateau. Même les clochards s'étaient avancés de quelques mètres. Pendant tout ce temps, le « Poitou » continuait à décharger du sable dans des camions qui attendaient leur tour.

    --— il a crié fort ?

    --— Oui, monsieur.

    --— Quel genre de cri ? il appelait au secours ?

    --— Il criait. Puis, on n'entendait plus rien. Puis...

    --— Qu'avez-vous fait ?

    --— J'ai sauté dans la barque.

    --— Vous pouviez voir l'homme qui se noyait ?

    --— Non, monsieur. Pas tout de suite. Le patron du « Poitou » avait dû entendre aussi, car il courait le long de son bateau en essayant d'attraper l'homme avec sa gaffe.

    --— Continuez.

    Le Flamand faisait son possible, mais cela lui était difficile et on voyait des gouttes d'eau sur son front.

    --— Là ! ..… là ! ..…qu'il disait.

    --— Qui ?

    --— Le patron du « Poitou ».

    --— Et vous l'avez vu ?

    --— A certains moments, je le voyais, et à d'autres je ne le voyais pas, car il était entraîné par le courant.

    --— Votre barque aussi, je suppose ?

    --— Oui, monsieur. Le camarade a sauté dedans.

    --— Celui du « Poitou » ?

    Jef soupira, fatigué de toutes ces questions. Pour lui, c'était tout simple et il avait dû vivre des scènes semblables plusieurs fois dans sa vie.

    --— À vous deux, vous l'avez tiré de l'eau ?

    --— Oui.

    --— Comment était-il ?

    --— Il avait encore les yeux ouverts et, dans la barque, il s'est mis à vomir.

    --— Il n'a rien dit ?

    --— Non, monsieur.

    --— De quoi avait-il l'air ?

    --— De rien. A la fin, il n'a plus bougé et l'eau a continué de couler de sa bouche.

    --— Il gardait les yeux ouverts ?

    --— Oui, monsieur. J'ai pensé qu'il était mort.

    --— Vous avez été chercher du secours ?

    --— Non, monsieur. Ce n'est pas moi. Quelqu'un nous a appelé, du pont.

    --— Il y avait donc quelqu'un sur le pont Marie ?

    --— A ce moment-là, oui. Il nous a demandé s'il s'agissait d'un noyé. J'ai répondu que oui. Il a crié qu'il allait prévenir la police.

    --— Il l'a fait ?

    --— Sans doute, puisqu'un peu plus tard deux agents sont arrivés.

    --— Il pleuvait déjà ?

    --— Il s'est mis à pleuvoir quand le type a été monté sur le pont de mon bateau.

    --— Votre femme s'est éveillée ?

  • Maigret et le Clochard #6 ( recorded by carolinedenry ), normal

    Download Unlock
    Corrected Text
    more↓

    — Le plus petit portait un impermáble clair et avait de larges épaules.

    --— Et l'autre?

    --— Je ne l'ai pas si bien remarqué parce qu'il est entré le premier dans la voiture. Il a tout de suite mis le moteur en marche.

    --— Vous n'avez pas noté le numéro de la voiture ?

    --— Je sais seulement qu'il y avait deux 9 et que cela finissait par 75.

    --— Quand avez-vous entendu le cri ?

    --— Quand la voiture s'est mise en marche.

    --— Autrement dit, il s'est passé un certain temps entre le moment où il l'homme a été jeté a l'eau et le moment où il a crié ? Sinon, vous auriez entendu les cris plus tôt ?

    --— Je pense que oui, monsieur. La nuit, c'est plus calme que maintenant.

    --— Quelle heure était-il ?

    --— Minuit passé.

    --— Il y avait des passants sur le pont Marie ?

    --— Je n'ai pas regardé en l'air.

    Au-dessus du mur, sur le quai, quelques passants s'étaient arrêtés, curieux de voir ces hommes qui discutaient sur le pont d'un bateau. Même les clochards s'étaient avancés de quelques mètres. Pendant tout ce temps, le « Poitou » continuait à décharger du sable dans des camions qui attendaient leur tour.

    --— il a crié fort ?

    --— Oui, monsieur.

    --— Quel genre de cri ? il appelait au secours ?

    --— Il criait. Puis, on n'entendait plus rien. Puis ..…

    --— Qu'avez-vous fait ?

    p. 15

    --— J'ai sauté dans la barque.

    --— Vous pouviez voir l'homme qui se noyait ?

    --— Non, monsieur. Pas tout de suite. Le patron du « Poitou » avait dû entendre aussi, car il courait le long de son bateau en essayant d'attraper l'homme avec sa gaffe.

    --— Continuez.

    Le Flamand faisait son possible, mais cela lui était difficile et on voyait des gouttes d'eau sur son front.

    --— Là ! ..… là ! ..…qu'il disait.

    --— Qui ?

    --— Le patron du « Poitou ».

    --— Et vous l'avez vu ?

    --— A certains moments, je le voyais, et à d'autres je ne le voyais pas, car il était entraîné par le courant.

    --— Votre barque aussi, je suppose ?

    --— Oui, monsieur. Le camarade a sauté dedans.

    --— Celui du « Poitou » ?

    --— Jef soupira, fatigué de toutes ces questions. Pour lui,

    [p 16.]

    c'était tout simple et il avait dû vivre des scènes semblables plusieurs fois dans sa vie.

    --— A vous deux, vous l'avez tiré de l'eau ?

    --— Oui.

    --— Comment était-il ?

    --— Il avait encore les yeux ouverts et, dans la barque, il s'est mis à vomir.

    --— Il n'a rien dit ?

    --— Non, monsieur.

    --— De quoi avait-il l'air ?

    --— De rien. A la fin, il n'a plus bougé et l'eau a continué de couler de sa bouche.

    --— Il gardait les yeux ouverts ?

    --— Oui, monsieur. J'ai pensé qu'il était mort.

    --— Vous avez été chercher du secours ?

    --— Non, monsieur. Ce n'est pas moi. Quelqu'un nous a appelés, du pont.

    --— Il y avait donc quelqu'un sur le pont Marie ?

    --— A ce moment-là, oui. Il nous a demandé s'il s'agissait d'un noyé. J'ai répondu que oui. Il a crié qu'il allait prévenir la police.

    --— Il l'a fait ?

    --—lui Sans doute, puisqu'un peu plus tard deux agents sont arrivés.

    --— Il pleuvait déjà ?

    --— Il s'est mis à pleuvoir quand le type a été monté sur le pont de mon bateau.

    --— Votre femme s'est éveillée ?

Comments

Overview

You can use our built-in RhinoRecorder to record from within your browser, or you may also use the form to upload an audio file for this Audio Request.

Don't have audio recording software? We recommend Audacity. It's free and easy to use.