Psst...

Hey, do you want to get language learning tips and resources every week? Join our mailing list to receive new ways to improve your language learning in your inbox!

Join the list

French Audio Request

SeeYa32
448 Words / 2 Recordings / 0 Comments

Bernard Dadié (1916- ) est né à Assinie, en Côte d'Ivoire, pays francophone d'Afrique Occidentale (voir la carte de l'Afrique francophone à la fin du livre). Il fait des études dans son pays et au Sénégal. A Dakar, il travaille plusieurs années, à l'Institut d'Afrique Noire. Il est emprisonné en 1950 à cause de ses idées politiques. Il représente la première génération d'écrivains africains de langue française. Auteur de contes, de romans, de nouvelles, de chroniques et de pièces de théâtre, il s'intéresse aux légendes africaines.

Depuis l'indépendance de la Côte d'Ivoire en 1960, la situation linguistique dans ce pays, comme dans beaucoup de nations d'Afrique, est très complexe. Le pays forme une mosaïque de peuples divers. On y parle plus de soixante langues nationales. Les plus connues sont l'agni, le baoulé, le dioula, le sénoufo, le bété, le n'zima. On s'exprime aussi dans d'autres langues africaines non ivoiriennes comme le wolof (Sénégal), le mooré (Burkina-Faso), le hausa (Niger). Le français, langue du colonisateur, reste la langue officielle, la langue de l'enseignement, et favorise l'unité du pays et la compréhension mutuelle. La plupart des Ivoiriens sont multilingues et la Côte d'Ivoire se présente comme un véritable microcosme linguistique qui reflète la diversité ethnique de ses habitants.

A l'époque coloniale, les écoles africaines fonctionnent sur le modèle des écoles françaises, et l'enseignement dispensé aux enfants africains est le même que celui que reçoivent les enfants français. Ils passent le ême nombre d'heures à l'école, rentrent chez eux à midi pour le déjeuner et retournent à l'école l'après-midi. Les élèves africains (ainsi que les Algériens et les Vietnamiens) étudient les mêmes matières et répetent: ‹‹Nos ancêtres les Gaulois…›› Et surtout, dans les écoles de tous ces pays, interdiction de parler une autre langue que le français ! Les garçons vont à une école séparée de l'école des filles. (De nos jours, en France et dans les école françaises à l'étranger, filles et garçons vont à la même école.)

‹‹Le symbole›› est extrait de Climbié (1956), un roman autobiographique publié quatre ans avant l'indépendance de la Côte d'Ivoire. Dans ce roman, Bernard Dadié nous raconte, à travers les aventures de son héros Climbié, ce qu'était la vie d'un enfant ivoirien dans la première moitié du vingti``eme siècle à l'époque de la colonisation. Climbié n'est en fait qu'un double de l'auteur qui nous confie ses luttes personnelles dans cette période où son pays est à la recherche d'une unité nouvelle.

Dans ce roman, Dadié décrit un monde rempli d'injustices et d'inégalités qui se manifestent dès l'école primaire, où on interdit aux enfants d'utiliser la langue de leurs ancêtres mais où on les oblige, sous peine de punition, à adopter celle des colonisateurs.

Recordings

Comments

Overview

You can use our built-in RhinoRecorder to record from within your browser, or you may also use the form to upload an audio file for this Audio Request.

Don't have audio recording software? We recommend Audacity. It's free and easy to use.